FABIANO GONPER (BR)

du 10 au 25 septembre 2011

legere_eclaircie

SÉRIE DO MANIPULADOR, feutre sur toile, 2011

|FABIANO GONPER, jeune artiste brésilien est mis à l'honneur à la galerie White Project, au 24 rue Saint-Claude, dans le Marais. L'artiste explique son travail, fait de dessins, de photographies et de vidéos, sur un thème qui lui tient à cœur, celui de la manipulation. Au centre de la manipulation, le pouvoir "le pouvoir des hommes sur les hommes et le pouvoir de l'art" dit-il. En effet, ses compositions, faites de silhouettes anonymes, s'attachent aux comportements humains, aux gestes, aux attitudes, et tentent de restituer le rôle du pouvoir. Pour cette exposition, l'artiste présente une série de photographies mettant en scènenivers du marché de l'art, des ventes aux enchères. Et là aussi, le pouvoir a son rôle à jouer...

FABIANO GONPER, jeune artiste brésilien est mis à l'honneur à la galerie White Project jusqu'au 25 septembre. L'artiste explique son travail, fait de dessins, de photographies et de vidéos, sur un thème qui lui tient à cœur, celui de la manipulation. Au centre de la manipulation, le pouvoir "le pouvoir des hommes sur les hommes et le pouvoir de l'art" dit-il. En effet, ses compositions, faites de silhouettes anonymes, s'attachent aux comportements humains, aux gestes, aux attitudes, et tentent de restituer le rôle du pouvoir. Pour cette exposition, l'artiste présente une série de photographies mettant en scène l'univers du marché de l'art, des ventes aux enchères. Et là aussi, le pouvoir a son rôle à jouer... JULIE CHAIZEMARTIN.

 

Fabiano Gonper est né à João Pessoa (Brésil), en 1970. Il vit et travaille à São Paulo.
Après une première formation de sculpteur, il est admis en tant qu’ artiste résidant à la Pro Helvetia Fondation Suisse pour la Culture en 1999.
Arts plastiques, vidéos-dessins font partis de son univers et se retrouvent parmi les galeries et musées brésiliens et internationaux de renom.
Il dessine des silhouettes et scrute les comportements physiques des êtres. A la manière des films muets, il dessine l’action sans les mots
Il s’interroge sur les circuits de l’art, les questions du pouvoir et de la politique.
Il s’approprie des images de magazines, catalogues Internet, videos, journaux et photos et dessine ses propres images.
Paris, Rio, Buenos Aires, Berlin, New York , Miami… ont été témoins de ses représentations: Panorama da Arte Brasileira ( MAM SP),
O Corpo (ItauCultural), Geração da Virada ( Instituto Tomie Othake ), Arco Madrid, Art Basel / Miami, Friezze / Londres…


Infos> PDF